Page d'accueil Jeux Olympiques     Le saviez-vous ?    Images Olympiques                   

Champions olympiques dont nous évoquons l'histoire

 

Autant vous l'avouer tout de suite...

A ce jour, nous sommes dans l'impossibilité de vous dire quels seront les champions (mais aussi les petites histoires) que nous allons aborder dans le spectacle..

A cela, une raison toute simple, Georges Berdot, notre auteur maison, a fait un travail considérable. Il a dans un premier temps consulté tout ce qui avait été écrit (ou filmé) sur les Jeux Olympiques. Il en a récolté une centaine d'histoires, toutes aussi fortes les unes que les autres, qu'il a retravaillées pour la scène.

Il est bien évident que nous ne pourrons jouer toutes ces histoires, non parce qu'elles sont de valeur inégale, mais beaucoup plus simplement parce que le spectacle durerait plusieurs heures si nous les portions sur scène..

Nous allons être obligés de faire un choix.. et ce choix ne sera fait qu'après que nous ayons répété l'ensemble. C'est là une façon de travailler assez folle, mais ces "champions" sont si étonnants qu'il nous fallait aller au bout de leur histoire avant de les départager.

Avouons autre chose, le spectacle porte sur la période 1896-1936 (nous en donnons la raison dans la présentation du spectacle sur la "une" de notre site).. mais Georges Berdot est allé au-delà de cette période, en s'intéressant également aux Jeux de la Grèce antique (de 774 avant JC à 261 avant JC) mais aussi à ceux qui ont suivi 1936. On ne pouvait évidemment tout traiter.. mais une telle abondance met l'accent sur notre volonté d'approcher les Jeux Olympiques au plus près et surtout ne pas trahir leur histoire !

Le spectacle n'est en rien une charge contre les Jeux Olympiques, juste un hommage. Il est bien évident que certaines "choses" peuvent fâcher, que Pierre de Coubertin était un "personnage" bourré de contradictions, et que ses successeurs à la tête du Comité International Olympique sont des plus discutables. Mais on ne peut être qu'admiratifs d'avoir vu ces jeux "exister" par eux-mêmes et par ses athlètes, s'émanciper de leurs propres chaînes, d'avoir été -quoi qu'en disent certains- une arme efficace contre le racisme, la misogynie..

A ce jour, les Jeux, victimes de leur succès, subissent toutes sortes de pressions (l'argent, le nationalisme, etc).. Je serai tenté de dire qu'il faut leur rendre leur humanité.. Ce qu'ont fait bon nombre de ses compétiteurs :

 

Il serait tout de même étonnant que les champions ci-après ne soient pas présents dans le spectacle, tant leur histoire, leur volonté, leur humanité ont été grandes..

 

Betty Robinson

 

En 1928, elle est la première athlète féminine médaillée des Jeux Olympiques. Quelques mois plus tard, elle  "meurt" dans un accident d'avion. Son cadavre est envoyé à la morgue.. où le médecin légiste constate avec stupeur qu'elle vit encore. 6 mois de coma et  plusieurs années de rééducation pour retrouver un tant soit peu de son autonomie. Mais en 1936, quoique dans l'incapacité de plier l'une de ses jambes, elle est à nouveau  championne olympique dans le relais 4x100 !.. 

 

Johnny Weissmuller

 

Connu dans le monde entier pour avoir été Tarzan au cinéma. Sa célébrité fut telle qu'on en oublie qu'il fut l'un des plus grands champions de natation (8 médailles olympiques.. et aucune défaite à son actif). Sa fin de vie fut néanmoins assez chaotique..  Ruiné, il devient représentant en piscines (il avait également exercé la profession de mannequin en sous-vêtements). Il finira par perdre la raison et terminera ses jours interné  dans un hôpital psychiatrique.

 

   Pietri Dorando

En 1908 à Londres, il court le marathon. Il pénètre en tête dans le stade. Il est épuisé, zigzague sur la piste (en arrivant même à repartir en sens inverse). Il chute à quelques mètres de la ligne d'arrivée. Un journaliste (qui n'est autre que Conan Doyle, le créateur de Sherlock Holmes) et un juge-arbitre le relèvent.. et le soutiennent pour l'aider à passer la ligne.. Tout d'abord déclaré vainqueur, il sera déclassé.. pour avoir été aidé.

 

Oscar Swan

Suédois. Champion olympique de tir en 1908 à l'âge de 60 ans ! Il le sera également en 1920 à l'âge de 72 ans !.. 9 médailles à son actif.. dont l'une en faisant équipe avec son fils !

 

 

Lutz Long et Jesse Owens

Le premier était allemand et blond (tout de l'aryen type tel que se l'imaginait Hitler). Le second était américain et  noir (et victime en tant que tel du racisme de son époque). Tous deux  disputent  l'épreuve de la longueur. Hitler, ulcéré, voit Jesse Owens battre Lutz Long.. .. mais si victoire il y a, elle n'est pas dans le résultat, mais dans l'amitié qui liera ces deux athlètes  !

 

   Duke  Kanahamo

Tout comme Johnny Weissmuller, cet Hawaïen fut un extraordinaire champion de natation .. qu'on retrouva  ensuite sur les écrans de cinéma (où il donnera souvent la réplique à John Wayne).. Mais il fut aussi l'une des plus grandes figures du surf.. dont le plus grand exploit fut celui de porter secours (grâce à sa planche) à un bateau de pêche victime d'un naufrage (il réussit ainsi à sauver 8 marins).. Dernier petit clin d'œil au cinéma  :  lui qui interpréta de nombreux chefs indiens,  sera le shérif d'Honolulu pendant plus de 30 ans !

 

Shino Kanaguri

En 1912, ce Japonais de 18 ans participe aux jeux de Stockholm sur le marathon.. une distance sur laquelle il va établir un temps qui va constituer un record qui n'est pas près d'être égalé  :  54 ans, 8 mois, 6 jours, 32 minutes et 20 secondes… On vous laisse découvrir dans le spectacle comment il a pu réussir un tel exploit !

 

 

   Suzanne Lenglen

Beaucoup de femmes ont marqué l'histoire du sport féminin.  Suzanne Lenglen  fut l'une d'entre elles. Elle "révolutionna" le tennis.. tant par sa façon de jouer que par ses tenues. "Féministe" avant l'heure, elle vécut en femme libre !  3 titres olympiques à son  actif et une "volonté" à nulle autre pareille : atteinte d'une leucémie à l'âge de 40 ans, elle devint aveugle quelques jours avant sa mort. A ses amis qui tentaient de la réconforter, de lui dire que sa cécité n'était que passagère, elle répondra : "oui, peut-être, mais je vais tout de même apprendre le braille !"

 

  George Eyser

C'est l'un des champions sportifs les plus étonnants.. Ce gymnaste américain, d'origine allemande, était aide-comptable.. et obtint 6 médailles (dont 3 en or) aux Jeux de 1904 ! La performance est déjà remarquable.. mais on peut la qualifier d'extraordinaire quand on sait que George Eyser avait.. une jambe de bois !

 

  

  Jim Thorpe

De son vrai nom "Wa-Tho-Huck" qui veut dire en indien "Sentier lumineux", Jim Thorpe était un natif de la tribu des "Sauk et Fox" ! Des qualités sportives hors normes qui lui ont valu d'être désigné comme le plus grand athlète de tous les temps. Il gagne les épreuves de décathlon et de pentathlon aux JO de 1912 mais on lui retire ses médailles car il est (faussement) accusé  d'avoir touché quelques dollars dans une épreuve de baseball. Toute sa vie, il demandera qu'on lui restitue ses deux médailles.. tout en devenant un extraordinaire joueur de baseball et de football américain.. Il connaît une fin de vie difficile.. Ruiné et abîmé par l'alcool, il meurt dans la misère !.. 29 ans après sa mort, on lui restituera ses deux médailles !  Un peu tard pour cet immense athlète.. qui fut également champion universitaire de danse de salon et à qui on donna un petit rôle dans le film "King Kong"..

 

  Alfred Haros

Ce nageur hongrois fut le premier médaillé olympique en 1896 dans des conditions dantesques. Pas de piscine mais la mer comme bassin. Les concurrents étaient amenés au large, puis se jetaient à l'eau. Le premier arrivé sur la berge était déclaré vainqueur.. Alfred Haros présente la particularités d'avoir à nouveau été médaillé d'argent 28 ans plus tard.. dans les compétitions artistiques (en architecture) que Pierre de Coubertin avait remis au goût du jour à partir de 1912.

 

Martin Klein

Ce lutteur russe déclare forfait en finale aux Jeux de 1912.. car trop épuisé après sa victoire en demi-finale !.. Il faut dire que celle-ci a duré 11 heures et 40 minutes !

 

Babe Dikrison

Tout comme Suzanne Lenglen, elle révolutionna le sport féminin.  Des qualités athlétiques hors normes lui valurent de briller au plus haut niveau dans plusieurs disciplines : le basket, le tennis, la gymnastique, le ski, le baseball.. et même la boxe. Cet éclectisme valut au sport féminin de pouvoir être pratiqué quelle que soit la discipline choisie (il faut savoir que Pierre de Coubertin ne voulait pas des femmes aux jeux olympiques, considérant que leur place était au foyer). Aux Jeux Olympiques de 1932, elle obtint deux médailles d'or (au javelot et au 80 mètres haies) et une d'argent (à la hauteur).. mais elle en aurait probablement eu d'autres si on n'avait pas limité sa participation à deux épreuves..

 

Rugby

On peut être surpris par l'absence d'un sport tel que le rugby à 15 aux Jeux Olympiques. En fait, le rugby eut droit de cité aux Jeux , mais en 1924, à Paris, la finale qui opposa la France aux Etats-Unis se déroula dans des conditions pour le moins apocalyptiques. La France, humiliée 4 ans plus tôt par cette même équipe des Etats-Unis, voulait à tout prix sa revanche.. Ce "à tout prix" valut un match exécrable (nombreuses bagarres) et une sortie houleuse de l'équipe américaine (gagnante une fois de plus) en fin de match (le public s'en prenant aux joueurs). Un journaliste commenta cette finale en disant "c'est ce qu'on peut faire de mieux sans couteaux ni révolvers !"

Le rugby fut dès lors banni (car trop violent) des Jeux Olympiques..

 

NB) A noter que le premier athlète noir ayant participé aux Jeux olympiques était français Constantin Henriquez (tel était son nom) faisait partie en 1900 de l'équipe de France de rugby

 

Violette Moriss

Difficile de parler de Violette Morris tant sa vie fut  chaotique. Elle fut tout d'abord une championne hors norme (record du monde au poids et au disque, pilote de course, nageuse, joueuse de foot, etc, etc.. elle excella dans tous les sports) à qui on fit un procès.. parce qu'elle portait un pantalon !  En fait, on lui reprochait surtout son franc parler et sa sexualité (elle était bisexuelle et revendiquait haut et fort ses amours plurielles)  !.. Ce procès, injuste, lui valut d'être exclue de la Fédération Française des sports l'empêchant ainsi de participer aux Jeux Olympiques de 1936 !.. Violette Morris bascula alors dans l'abomination : séduite par le nazisme, elle devint une espionne allemande, fréquenta  le "milieu" français et  fut pendant la guerre une collaboratrice zélée de la gestapo (connue sous le surnom de "la hyène") .. Elle mourut  en 1945 sous les balles des résistants..

 

 

Allez sur la page "Le saviez-vous", vous y découvrirez des choses étonnantes,

de celles qui ont fait la grandeur,

mais aussi (parfois) la petitesse des Jeux Olympiques